WORKSHOP ÉDITION/WALDEN///

Le projet d’édition de la promotion N°7 du DSAA Loewy est une édition bilingue de Walden, texte fondateur en ce qui concerne la nécessité de s’abstraire du monde et de ses désirs pour devenir réellement soi-même. Il révèle l’expérience du paysage et de ses éléments comme un moyen d’atteindre la substance même de la vie.
Il s’agit durant ce workshop de présenter trois extraits à relier entre eux via un travail de création éditoriale permettant la transmission de la pensée de Thoreau à travers un parti pris graphique singulier.

IMG_20181212_105155_1_resized_20181212_105253037

Ce workshop s’est déployé durant 5 jours sous la direction de la designer graphique Mahaut Clément, épaulée par Judith Jensen (ancienne sérigraphe de la Goldsmith University)  Tiphanie Barragué (designer graphique – studio Pixine), Élisabeth Charvet et l’équipe pédagogique.

 

Publicités

DESIGN & BOIS///

Design & Bois est une action portée par Boislim et accompagnée par le DSAA du Pôle Supérieur de Design de Nouvelle Aquitaine, son objectif est de favoriser l’innovation en connectant le design et les PME de la filière bois. Pour la seconde édition, 5 entreprises du territoire Limousin associées à 6 étudiants de design produit ont mis au point 24 prototypes qui seront très prochainement présentés à Limoges.
Voici un petit avant goût en images :

RV2 MÉMOIRE/MACRO-PROJET///

Depuis plusieurs années, les étudiants de DSAA2 profitent de cinq « rendez-vous MMP » pour présenter l’avancée de leurs travaux de recherche en design à un collège constitué d’enseignants et de professionnels. L’objectif est ici d’échanger sur l’avancée de la recherche et de bénéficier de regards croisés pour nourrir celle-ci jusqu’au diplôme. Pour ce second rendez-vous c’est le designer de services Adrien Demay (agence Design Territoire Alternative) qui a conduit les débats afin d’interroger et d’enrichir la constitution de la pensée écrite et les premières formalisations plastiques.

PROGRÈS, MODERNITÉ ET RELIQUATS///

Dans le magistral catalogue d’exposition Le temps des questions, Gaetano Pesce signait son combat vis à vis de la normalisation moderniste et de l’uniformisation de la série industrielle. Il prédisait par ailleurs la dé-spécialisation du travail qui, croisée avec les mouvements des Makers et la crise écologique, engendrerait un rapport nouveau au matériau au sein d’un design du mal fait : «Dans le futur, le «mal fait» sera donc la qualité standard. Le devoir du créateur sera de trouver un vocabulaire et un mode d’exécution qui, même s’il est mal réalisé, aboutira à un résultat hautement expressif».

De très nombreux designers exploitent les gisements de matériaux reliquats de la Modernité et assument leurs imperfections, inexactitudes, et convertissent les aléas en richesses plastiques, sémantiques et symboliques.

Pour ce second projet de Labo, les étudiants de DSAA1 DP, disposant chacun d’un gisement de reliquat industriel singulier, sont invités à mettre en place une stratégie de recherche empirique.
Processus expérimental, parcours et applications devenant alors indissociables, c’est de ce continuum créatif dont témoigneront les différents éléments et étapes de restitution.

DISTILLER LES SIGNES///

Les DSAA1-DG ont rencontré Baptiste François le commanditaire de leur nouveau projet d’UE7 solo.

Distiller c’est atteindre la quintessence, que cela soit pour le parfum, pour les matières médicinales végétales ou pour l’alcool, le but est de donner naissance à une substance pure et éternelle. Distiller permet de conserver ce que la nature donne en surplus.
Baptiste François distille, et sa pratique est marquée par les principes de l’économie circulaire.
Son rhum Humble a été primé au congrès international du rhum de Madrid, ce qui est indéniablement la marque de la qualité.
Les étudiants de DSAA1 DG vont concevoir une identité qui fera converger la grande simplicité des principes de travail de Baptiste avec le raffinement gustatif auquel il parvient. Il s’agit là de rénover totalement son image. Les étudiants sont ici dans le rôle du graphiste freelance et le projet retenu permettra à l’un d’entre eux de collaborer avec l’agence qui va développer le travail de direction artistique effectué.

FOIRE AUX SUJETS DE RECHERCHE EN DESIGN///

Les DSAA1 commencent à esquisser les contours de leurs potentiels futurs terrains de recherche en design. En solos, en binômes, ou en équipes pluridisciplinaires, les étudiants ont livré sous forme de pitches d’une minute leurs intentions, leurs envies, les visions du design qu’ils souhaitent défendre, les champs d’investigation qui les stimulent…

IMG_2835IMG_2837

Cette étape permet à l’ensemble de la promotion ainsi qu’aux enseignants de prendre connaissance de la diversité des sujets, d’envisager des collaborations d’étudiants dans un souci de recherche en design global. Dans la continuité des pitches, des temps d’échanges enseignants/étudiants offrent la possibilité d’enrichir, de compléter, de documenter, d’ouvrir ou de mieux cerner le potentiel de chaque amorce de recherche en design et d’envisager un binôme de codirection qui accompagnera la recherche jusqu’au diplôme.

PRATIQUES PLASTIQUES ET MÉDIATION///

La PPM en DSAA1 vise l’approfondissement d’une aisance et d’une mobilité sur le plan de la plasticité en tant qu’elle est « ce qui relève de la forme ». Cette unité d’enseignements traverse les 4 semestres afin de développer les capacités des étudiants à prospecter par la pratique des outils et techniques, à découvrir et expérimenter des écritures alimentant la pratique de projet et à envisager des choix de médiation adaptés.
Les étudiants viennent de présenter leurs démarches et premières expériences sur le thème de « la marge ».