Haut Débit Alimentaire Local dans les cantines///

À l’initiative du Pays Combraille en Marche et notamment de Michael Bouthier (chargé de mission accueil-économie) et Adrien Demay (designer de service chez Design Territoire Alternative) les étudiants de DSAA1 ont participé à un séjour d’immersion dans les cantines des écoles de Mainsat et de Lavaveix-les-Mines. Afin d’établir un diagnostic pour amorcer le projet, les étudiants déployés en équipes pluridisciplinaires ont pu rencontrer les élèves et parents d’élèves, les enseignants, cantinières et personnels d’encadrement, les élus de chaque municipalité, des acteurs du Pays Combraille en Marche, des producteurs ou des représentants de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations.

Ce projet débutera concrètement dans quelques mois et proposera de repenser l’environnement et l’espace de restauration collective à l’heure des circuits courts de proximité.
L’ambition sera de créer un démonstrateur motivant les autres cantines du territoire à repenser leur dispositif global d’aménagement et communication ainsi que le rapport des convives à l’alimentation à travers notamment l’aménagement de l’espace de restauration.

Publicités

INNOVATION PROSPECTIVE & RECHERCHE///

Anne-Gaëlle Burban, consultante en management, Directrice des Ressources Humaines d’Evolis23 et psychanalyste, accompagne depuis plusieurs années les étudiants de DSAA1 dans la gestion des projets en développant outils et stratégies visant à favoriser une perception accrue et une meilleure gestion des paramètres de projet relatifs au groupe, à l’individu et à la tâche. Le module comprend des apports théoriques et des ateliers de mise en pratique.

Au travers de situations métaphoriques, les étudiants sont invités à expérimenter et analyser les interactions, les difficultés, les leviers positifs au sein de projets de design global et à bâtir une structure projet plus efficiente et épanouissante pour l’équipe et l’individu.

DESIGN & BOIS///

Les étudiants de DSAA option Design Produits participent à la seconde édition de l’action Design & Bois portée par Boislim (Interprofession forêt-bois Limousin). Six étudiants s’engagent auprès de six entreprises de la filière pour concevoir des objets/aménagements innovants dans des secteurs multiples et via des technologies très différentes. Un étudiant designer + une entreprise, cette ligne directrice simple transporte les étudiants en immersion dans le monde professionnel et développe des compétences de chef de projet attendues en fin de cursus et nécessaires à la maturité et l’autonomie que demande la recherche en design.

Après avoir suivi des formations sur les thèmes de l’apport du design dans les PME (animée par Pierre Vincent designer), la protection juridique des créations et le positionnement stratégique d’une entreprise (Eric Dien, CCI Nouvelle Aquitaine), étudiants et entreprises on participé à une journée d’études sur les thèmes normes dans l’ameublement et découverte matériauthèque animée par l’institut technologique du FCBA.

WORKSHOP CRÉATION D’ENTREPRISES///

Et c’est reparti pour Campus!
Cette année encore, les étudiants de 1ère année participeront au concours Campus Entrepreneur, encadrés par leur professeur de stratégie marketing et juridique. Ce concours de création virtuelle d’entreprise, organisé par PEPITE et la Région Nouvelle Aquitaine permet aux étudiants de présenter le plan d’affaires de leur projet innovant devant un jury composé de professionnels et de chefs d’entreprise.
Afin de se lancer dans les meilleures conditions, le premier workshop de l’année a été dédié à la recherche d’idées en utilisant plusieurs méthodes de créativité, en collaboration avec le professeur de design graphique.
4 projets ont été retenus à l’issue de cette journée qui seront présentés en avril lors du jury final.
Bonne chance à eux!

 

WORKSHOP CHALLENGE GROUPE///

Le workshop challenge groupe conclut les quinze jours de workshop de rentrée destinés à préparer les étudiants à engager leur travail en dsaa. Il propose une situation de challenge qui demande à chacun de contribuer en équipe à la réalisation d’un panorama. Les étudiants sont amenés à se concerter, s’organiser tout au long de la journée pour réussir en temps et en heure. L’objectif cette année était de réaliser un panorama qui témoigne de la visite effectuée par les étudiants lors du premier chapitre du meilleur des mondes de Aldous Huxley.

WORKSHOP OBJETS DIÉGÉTIQUES///

Lors d’un workshop de deux jours le designer Pierre Vincent (http://ateliercrayon.com) est venu exposer aux étudiants son activité de designer et sa pratique polymorphe. Capable de passer de projets de design industriel à des expériences de design collaboratif, de jongler entre des démarches écoresponsables et une pratique expérimentale très personnelle, Pierre Vincent a proposé aux étudiants de concevoir des objets diégétiques reflétant les préoccupations et aspirations de nos sociétés contemporaines.

IMG_9424
À partir d’un gisement d’objets industriels hors-d’usage, les étudiants associés en binômes pluridisciplinaires ont élaboré des chimères, des combinaisons utopiques flirtant parfois avec la dystopie pour interroger les problématiques du « lien » à notre époque.

Merci aux membres d’Evolys23 centre de traitement des déchets de Noth pour nous avoir fourni leur aide dans la récolte des objets-déchets.

 

 

SÉJOUR D’INTÉGRATION DSAA1///

Gilles Clément, botaniste, entomologiste est un des paysagistes les plus influents de ces dernières décennies. Pour la seconde fois, il a accueilli dans sa vallée les nouveaux étudiants du DSAA Design Éco-responsable. Par le biais de micro-projets, Gilles Clément a sensibilisé les DSAA1 aux concepts de jardin planétaire et de jardin en mouvement. Une rencontre inestimable pour de jeunes créatifs responsables et engagés écologiquement !
Merci encore à Gilles Clément pour son accueil, sa bienveillance et son sens de la pédagogie.

Au moment du repas Gilles Clément a expliqué aux étudiants l’intérêt, voire la nécessité d’utiliser les monnaies complémentaires locales, telle que la MIGE créée par les DG du DSAA, pour instaurer un usage de la monnaie qui échappe (un peu) à la finance mondiale et serve davantage le ce qu’il y a d’humain dans les échanges marchands.