Workshop cuir/////François Clerc///Les projets

NOBLE PEAU Design : Louise Maspero Carel

Le cuir procure force et puissance à celui qui le porte. Il est utilisé de manière consumériste. Souvenons-nous que cette matière tant employée est un avant tout un animal vivant. Le dessin médical représente le traitement austère et standardisé que l’Homme fait de l’animal. Le cœur est le symbole du vivant. Il peut représenter un cœur de bœuf, d’agneau, de porc, d’humain. Le gaufrage, comme des veines apparentes, apporte une valeur sensible au dessin. L’animal est intégralement dévoilé.

Louise Carel 1 Louise Carel 3 Louise Carel 2

PEAU DE DRAGON Design : Remy Teyssedre

Le Boro est une technique artisanale japonaise qui consiste à indéfiniment réutiliser les chutes de vêtements grâce à un travail de couture. Intéréssé par cette mise en valeur du déchet et ce recyclage illimité, j’ai constaté la grande quantité de chute du cuir présente dans cette industrie.  Des milliers de bouts de peau, de taille trés variables, jetés pour leur cicatrices ou divers défauts. Découpant chutes après chutes des motifs d’écaille, j’ai recomposé une peau. Une peau de dragon qui vient créer une alcove afin de protéger le lecteur des nuisances ambiantes.

Rémy Teyssedre 1 Rémy Teyssedre 3 Rémy Teyssedre 2

AU FER ROUGE Design : Eva Couture

Le cuir est avant tout une gangue dont les marques, les cicatrices, racontent l’histoire de l’animal. Dans chaque culture, à chaque époque, l’homme a sublimé sa propre peau et raconté son histoire à travers la marque incarnée. Ce travail se situe à la confluence des histoires animale et humaine, affirmant le cuir comme épiderme utilisé par l’homme en tant que seconde peau.

Eva Couture 1 Eva Couture 3 Eva Couture 2

ONE, TWO, TREE… FOR REST. Design : Alice Paupinet

Le dessein de ce projet était de concevoir un objet à vocation spatiale. Cet abri des regards qui évoque le végétal, permet d’habiller notre espace et de redonner vie aux chutes de cuir délaissées.

Alice Paupinet 3 Alice Paupinet 2 Alice Paupinet 1

CÔTÉ CUIR Design : Alexis Niobey

Contrairement au mobilier traditionnel en cuir, ce tabouret utilise cette matière en tant que structure. La rigidité et la solidité est rendue possible grâce à la position verticale du cuir et aux jeux des arêtes. Ce n’est plus la surface plane du cuir qui fait l’esthétique mais les tranches qui permettent un motif aléatoire. Les différentes couleurs peuvent être agencées, enlevées ou réintégrées selon la volonté de l’utilisateur pour créer différents jeux colorés. La croûte et la fleur se mêlent pour apporter une esthétique changeante. Le cuir se suffit à lui-même, il ne nécessite aucune autre matière pour exister de façon structurelle et esthétique.

Alexis Niobey 2 Alexis Niobey 1

VIEILLE PEAU Design : Nathan Loyrette

Ce projet a pour but de magnifier les peaux de cuir mal tannées, ou comportant des défauts, souvent oubliées, et laissées à l’abandon. Pour les mettre en valeur, une recherche a été faite sur une caractéristique évidente du cuir, sa souplesse. En figeant le drapé de ce matériau, on lui donne une toute autre dimension. On immerge le cuir rêche dans l’eau pour l’assouplir puis on le fixe, en le laissant sécher. Une légèreté en ressort et permet de redonner toute sa jeunesse à une peau rigide et cassante, avec ses impacts, et ses déchirures. Un luminaire a donc été créé, laissant transparaitre un motif évoquant les découpes des parties, ici, de l’agneau en abattoir. Le décalage entre cette « moulure » murale et ce motif permet de rappeler que ce « rebut » ou « déchet » de cuir peut être mis en valeur avec ses caractéristiques propres.

Nathan Loyrette 1 François CLerc Nathan Trotec Nathan Loyrette 2 Nathan Loyrette 4 Nathan Loyrette 3

MILKY WAY Design : Stacie Petruzzellis

Il était une fois un petit garçon qui, lorsqu’il allait se coucher, n’arrivait pas à fermer l’œil de la nuit par peur du noir. Alors un soir, afin de le réconforter, une petite lanterne étincelante s’est faufilée près de son lit pour créer une atmosphère rassurante. Ses éclairages et ombres magiques emmenèrent rapidement le petit Léo dans de jolis rêves féeriques. À présent, les deux compagnons sont devenus inséparables, le jour Milky Way s’apparente à un gentil monstre coloré, la nuit il se transforme en un ciel étoilé. Pour sortir des applications traditionnelles du cuir, Milky Way a été conçu avec une part d’aléatoire dans les couleurs, motifs et assemblages afin que chaque lanterne soit unique pour chaque enfant du monde.

Stacie Petruzzellis Stacie Petruzzellis 3 Stacie Petruzzellis 1

LE MOUTON NOIR, CE « DUR À CUIR » Design : Pia Beaumont & Axelle Alric

Qui est le mouton noir du cuir ? Par définition, est mouton noir celui qui est perçu par la majorité comme étant différent, dont le positionnement est marginal. Il semble que cette place soit occupée dans le domaine du cuir par les petites industries qui tentent de perpétuer une production artisanale à échelle réduite. De fait, elles s’opposent aux géants du prêt-à-porter et au développement de la surconsommation.

Axelle Alric & Laura Beaumont 1 Axelle Alric & Laura Beaumont 2

REVERSE COW DESIGN Design : Tamara Thys

Du sac en cuir rouge brillant au steak sous-vide bien rose et toujours identique, on veut du propre, du brillant, du bien lissé.  Ce qui se passe derrière ? On ne veut pas le savoir. Qu’on nous laisse donc consommer les yeux fermés ! Reverse Cow dévoile la face cachée de la vache, l’envers du décor.

Tamara Thys 2 Tamara Thys 3 Tamara Thys 1

NID POUR CHAT Design : Tetiana Kovtun (étudiante ukrainienne en stage)

Matière isolante, douce et résistante le cuir a des caractéristiques intéressantes que j’ai décidé d’utiliser pour construire un abri pour chat. Les motifs de l’abri rappellent les plumes d’un oiseau coloré, proie imaginaire qui nourrira les plus beaux rêves de votre chat.  Le chat pourra aussi faire ses griffes dessus sans l’altérer.

Tatiana 2

DOUBLE PEAU Design : Maksym Klochenko (étudiant ukrainien en stage)

Couper, graver, frapper, superposer, … créer la transparence et apporter la lumière en utilisant le cuir de façon sensible. Allumé, le luminaire vient crée un jeu de motifs entre sa surface et ses projections lumineuses. L’objet sort alors de son sommeil et est transformé par la lumière.

Maxim 2 Maxim 1

CUIR D’ÉCORCHÉ Design : Amélie Manchoulas

Cette installation a pour but d’amener à réfléchir au rôle de l’animal et à ce qu’il nous apporte dans notre vie d’humain. La gravure, telle une empreinte brûlée, présente l’effigie de l’animal qui a donné sa peau pour obtenir ce matériau : le cuir. La peau ayant subi de nombreux traitements pour qu’elle ait un aspect brillant, lisse et uniforme, j’ai souhaité ramener le cuir à son origine de matière vivante : la peau d’un écorché.  Notre rapport au temps et à la matière est ainsi bouleversé à travers les différents stades de la vie de l’animal. Un objet fait de cuir est précieux: il est le reflet de la vie et de la mort.

Amélie Manchoulas 1

CONVECTION DANS LE MANTEAU DESIGN : Chloé Herrero

Convection dans le manteau est un revêtement qui valorise par le déchet. Lorsque l’on coupe une peau pour en faire un joli blouson que deviennent les chutes ? Et bien on les récupère pour les assembler. La fleur et le velours du cuir offrent des jeux de lumière en fonction de l’éclairage. La mise en relation d’un meuble ou intérieur simple avec les restes issus des découpes du cuir, permet donc la mise en valeur des deux. Le motif évoque un relief permettant de créer un paysage intérieur.

Chloé Herrero 4 Chloe Herrero 2

L’HOMME VIENT DE L’ANIMAL Design : Ronan Bardonneau

L’animal est avec nous depuis toujours. Il nous a vêtu, chauffé, nourri, meublé … conditions sine qua non à notre survie. Il est présent dès le commencement et est un moteur essentiel de notre existence en tant que civilisation. En réponse, les messages présentés ici proposent de rendre à l’animal ce qu’il nous a apporté. Ceux-ci sont traités sur le ton de la dérision, mais posent à chaque fois un corrélat incontestable entre l’animal et l’existence d’une icône ou  d’un phénomène de société. Ces messages-hommage appartiennent enfin à des registres différents : deux se rattachent à l’univers du design, et deux autres à la culture populaire.

Ronan Bardonneau 1 Ronan Bardonneau 2

LA LIMOUSINE Design : Antoine Drugeot

Les trophées de chasse tels que nous les connaissons en occident exhibent souvent des animaux exotiques, souvent mystérieux et intrigants. Les collectionneurs se créent ainsi de véritables cabinets de curiosités. En exposant de cette manière une tête de vache hybride, je transpose l’image de la traditionnelle vache Limousine, en celle d’une véritable « bête curieuse ». Le cuir me permet ici de redorer le blason de cet animal local, de le magnifier. En jouant sur le caractère décalé et humoristique que se veut transmettre cet objet, un porte-manteau peut ainsi être envisagé comme usage.

Antoine Drugeot 2 Antoine Drugeot 1

NABOO Design : Eloïse Bernard

Les indiens se servaient des peaux pour concevoir leur tipi afin de se protéger et d’être isolés du reste de la tribu. Aujourd’hui, Ehawee ne se protège plus de l’environnement de cette façon. Les agressions sont multiples et permanentes, c’est pourquoi il utilise Naboo. Naboo est une capuche rétractable portative créant un micro espace qui permet de se couper du monde extérieur. Elle confine tous nos sens et apporte ainsi une ambiance apaisante et rassurante.

Eloise Bernard 1 Eloise Bernard  2